Avec ce long week-end du 8 mai et pentecôte, nous scrutions avec impatience le ciel pour y trouver un rayon de soleil favorable pour aller nous balader avec Sobek...

La météo nationale nous annonçait toujours de la pluie qui chaque jour, malgré le ciel couvert n'arrivait pas, nous laissant au sol avec le regret de ne pas être parti...

Donc après trois jours d'attente, nous promettons que dimanche on ira. La veille on passe un SMS à un copain pour voir s'il veut nous accompagner, pour aller déjeuner quelques part, mais pas de réponse... il ne doit pas être là, tant pis...

Là je sais que ma copine Gloria va m'en vouloir (d'ailleurs tu ne devrais pas lire la suite !!!)... nous hésitons entre l'Ile d'Yeu ou l'Ile d'Oléron... des orages étant annoncé en soirée (et étant invité chez des amis le soir) nous prenons l'option la plus proche : L'Ile d'Oléron...

Le matin tout est prêt, nous prenons le temps vers 10h d'aller acheter des fleurs pour le soir... pendant que nous faisions notre choix, notre copain nous appelle, venant de découvrir le SMS de la veille, pour nous dire qu'il nous accompagne...Ol_ron_004__Medium_

Nous fonçons donc à l'aérdrome où nous le retrouvons avec sa femme et son fils. Le temps qu'il fasse le plein de l'appareil et c'est parti...

Nous voilà déjà à la croisée des pistes de Bordeaux-Mérignac

le parking de l'aéroport bien rempli...

Ol_ron_005__Medium_

Longeant la Garonne voire la Gironde...

Ol_ron_007__Medium_

en compagnie de nos amis qui nous accompagnent

Ol_ron_009__Medium_

nous arrivons très vite sur le Verdon

Ol_ron_011__Medium_

avec en face Royan

Ol_ron_012__Medium_

Ol_ron_013__Medium_

La Baie de l'Anse

Ol_ron_014__Medium_

puis le long de la plage

Ol_ron_016__Medium_

nous arrivons à l'Ile d'Oléron et son pont

Ol_ron_017__Medium_

ses salines

Ol_ron_019__Medium_

son aérodrome

Ol_ron_020__Medium_

Boyarville

Ol_ron_021__Medium_

Saint Georges d'Oléron

Ol_ron_022__Medium_

Après 50 minutes de vol nous nous posons

Ol_ron_023__Medium_

A peine posé, deux messieurs se dirige vers nous... encore des curieux...!

Parmi eux un ami de Richard qui, alors que j'étais debout sur l'aile pour descendre, commence à discuter avec Richard sans me laisser le temps de quitter mon perchoir !

Finalement je réussis à regagner la terre ferme. Il nous informe qu'allant lui aussi en balade mais pour sa part à l'Ile d'Yeu, il nous propose sa voiture pour circuler sur l'île et aller nous restaurer.

Elle est pas belle la vie ! tout cela n'étant pas du tout programmé !

Au passage nous admirons les modèles réduits exposés en raison d'une journée porte ouverte

Ol_ron_025__Medium_

Ol_ron_026__Medium_

Ol_ron_027__Medium_

avant d'aller sur Boyarville

Ol_ron_028__Medium_

où nous constatons que les terrasses sont remplies, il faudra nous contenter d'une table à l'intérieur...

Hélàs le restaurateur n'avait sans doute pas prévu une affluence telle, si bien que le service traine en longueur, nos amis devant restituer l'appareil qui ont loué vers 16h, nous obligeant à prendre juste un plat unique.

Ol_ron_029__Medium_

Que cela ne tienne, n'étant pas pressé par le temps, nous les ramenons à l'aérodrome et nous repartons sur l'ile pour déguster une glace tranquillement.

Puis c'est le retour

Ol_ron_032__Medium_

le long des côtes Oléronnaises

Ol_ron_034__Medium_

le petit port de

La Cotinière

Ol_ron_035__Medium_

la plage de la Rémigeasse

Ol_ron_036__Medium_

sur la plage un rassemblement de chars à voile

Ol_ron_038__Medium_

Ol_ron_039__Medium_

puis c'est le phare de la Courbe et la baie de l'Anse à marée basse

Ol_ron_040__Medium_

Royan

Ol_ron_042__Medium_

notre route se poursuivra le long des plages girondes

et ses multiples baïnes

12_08_2007_012__Medium_

Après une journée aussi chaude et ensoleillée, nous ne pouvions pas faire mieux que de nous rendre au repas de nos amis en moto...

mais cette fois la météo ne s'était pas trompé... les orages sont arrivés avec une pluie bien abondante...

c'est donc sous la pluie que nous sommes rentrés à la maison, Richard trempés de la tête au pied...

moi j'avais pris le bon blouson et il m'avait laissé son pantalon de pluie...

flechehaut_page1